Pourquoi j' ai été me faire interner....

Publié le

Pourquoi j' ai été me faire interner....

Parce que j' en ai eu marre. Marre de tout, marre de ma vie que je trouvais fade et sans interet, marre de me sentir mal, marre d' en avoir marre; et que je ne pensais qu' à une chose ce matin du 31 mars : sauter du 8e étage. Alors j' ai pris conscience que j' étais une maman, une compagne, une amie pour certaines, et une enfant pour mes parents. Alors bêtement, j' ai pris le telephone, j' ai appelée mon amie J. et je lui ai demandé de m' emmener aux urgences. Bon à la base j' ai prétexter un RDV à prendre car je n' osais pas lui dire la vérité j' avais une honte énorme collée sur le front.

Pourquoi j' ai été me faire interner....

C' est pas terrible, je devrais avoir honte de moi, mais non, je suis fière. Fière de ne pas avoir sautée, fière d' avoir su crier à l' aide, fière d' être soignée et fière d' avoir subit l' isolement avec ténacité.

Cette semaine j' écrirai un article consacré justement à ces semaines passées en HP, un article qui n' aura rien à voir avec la beauté et les cosmétiques donc, mais qui peut interesser certaines personnes, et puis je vous dévoilerai aussi quelques astuces pour essayer d' être jolie; comme par exemple essayer d' être jolie avec un morceau de papier toilette. Si si si, c' est possible ! 

Je vous dis donc à très bientôt :)

Pourquoi j' ai été me faire interner....

Pour celles qui ont loupé un wagon, je souffre du TPL (trouble de la personnalité limite) appelée plus couramment : Trouble Borderline. Vous pouvez retrouver mon article ici.

Pourquoi j' ai été me faire interner....

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Feepascifaispasca 13/05/2014 16:20

Tu n'as ni a avoir honte ni a te sentir coupable comme tu le dis tu peux être fière de toi d'avoir pris cette décision et d'avoir réussi a surmonter tes peurs. Les gens ne comprennent pas car ils ne savent pas ce que c'est d'avoir peur de soi même.
J'ai pris la même décision que toi quand il n'a plus été possible pour moi de vivre dans ce monde quand la douleur a été si grande que plus rien ne pouvait me soulager.
Je suis fière de toi et continu de te battre sans jamais baisser les bras tu es une guerrière ne lâche rien, jamais ;-)

Tiff 12/05/2014 13:44

J'espère que tu te sens mieux ;)

Bisous

Tiff
http://mabulledepensees.blogspot.fr

Devine qui je suis :p 12/05/2014 13:01

Tu as su être très forte dans cette épreuve et toute ta famille peuvent être fière de toi .. On a comme même bien rigoler hein tmtc et si ta besoin de parler tu sais que tu pourrai toujours composer mon numéro, parce que depuis le début que je te connaît j'aime être à ton écoute tes quelqu'un de génial même avec ton caractère mais c'est se qui fait qu'on t'aime avec tes défaut
Je serai toujours la ne l'oublie pas !

J 11/05/2014 13:36

Tu es une guerrière .. Ne l'oublie jamais !

Delphine 07/05/2014 16:09

Ton post me touche particulièrement car une personne très chère à mon cœur est atteint de bipolarité et j'aimerais tellement qu'elle est cette prise de conscience comme toi pour se faire soigner même si ça passe par se faire interner...Malheureusement cette personne a coupé les ponts et je ne peux rien faire pour elle.
Tu as été très courageuse, bravo !

myself 08/05/2014 08:42

Je continue de voir ma psychiatre, plus je vais aller consulter une psychothérapeute qui n'est pas loin de chez moi en plus ;)

Delphine 07/05/2014 21:01

Oui effectivement les bipolaires et les boderlines ne sont pas la même chose.
Mon "ami" connait son problème mais il est encore à la phase d'acceptation de la maladie, la route est donc encore longue...
Je te conseille aussi de te faire suivre par un psychothérapeute en plus peut être d'un suivi chez le psychiatre parce que c'est très complémentaire et le psychothérapeute peut beaucoup t'aider. Bon courage en tout cas !

myself 07/05/2014 20:03

Il y a quelques differences entre les bipolaires et les borderline mais le principe est le même, et je pense que quand on a prit conscience que l'on a un "probleme", la guerison est déjà entamé. Dommage pour cette personne, mais elle finira peut etre elle aussi par comprendre qu'elle est "differente".